Les tombeaux Saadiens de Marrakech au Maroc, datent de l'époque du grand sultan Ahmed al-Mansur Saadi (1578-1603). Ces tombeaux ne furent découverts que vers 1917, puis restaurés par le service des Beaux-Arts. Ils ne cessent, depuis, d'impressionner les visiteurs par la beauté de leur décoration.
Tombeaux Saadiens se situent au nord de la qasaba almohade de Marrakech. Cet admirable complexe funéraire a été découvert en 1917 par le Service des Beaux-arts et des monuments historiques. On accédait jadis à cette nécropole de la famille royale saadienne par une porte qui communiquait avec la mosquée limitrophe fondée par Ya‘qûb al-Mansûr. Depuis 1917, on y accède par un long couloir aménagé dans le coin sud-ouest qui conduit vers un espace à ciel ouvert occupé par un cimetière et un jardin, délimités à l'est et au sud par une muraille intérieure flanquée de tours. Le noyau de cette nécropole fut érigé par le sultan ‘Abdallâh al-Ghâlib en 1557 pour abriter la tombe de son père Muhammad Shaykh, fondateur de la dynastie. Son fils édifia une qubba où il fut enterré en 1574.
Le sultan Ahmad al-Mansûr Dahbî (r. 1578-1603) y enterra son père, sa mère Lalla Mesaouda en 1591, ainsi que son frère et fit procéder à des travaux d’élargissement et d’embellissement. Il y fut également inhumé, ainsi que plusieurs de ses héritiers et membres de la famille saadienne.La nécropole se compose de deux ensembles architecturaux. Le premier se compose de trois salles. Il s’ouvre par un oratoire à trois nefs, dans lequel des tombes ont été ajoutées à partir du XVIIIe siècle. Un mihrâb fait d’une niche pentagonale est coiffé d’un arc brisé outrepassé qui repose sur quatre demi colonnettes de marbre gris encadrées de quatre autres colonnettes similaires et surmonté d’une coupolette à muqarnas. La salle médiane dite aux douze colonnes est l’une des plus belles pièces de cet ensemble. Une coupole repose sur quatre groupes de trois colonnes de marbre de Carrare qui soutiennent un plafond de bois sculpté, décoré de grands arcs cintrés brisés à muqarnasrappellant par leur ordonnancement le pavillon oriental de la Qarawiyyîn, probablement contemporain. La partie la plus luxueuse de cette salle abrite les dépouilles du bâtisseur de cet ensemble funéraire, Ahmad al-Mansûr, de son fils Zidane, ainsi que celles de ses successeurs immédiats.

Savoir plus à propos Tombeaux saadiens


Les saâdiens avait choisi ce jardin attenant à la mosquée El-Mansour pour y installer les sépultures de leurs rois. Bâti par le sultan Ahmed al-Mansur Saad, ce mausolée n’abrite pas moins de soixante tombeaux dont le plus impressionnant, celui du fils du sultan, Ahmed al-Mansur.
les tombeaux Saâdiens sont un des seuls vestiges restant de la dynastie saâdienne qui régna sur l’age d’or de Marrakech. Au début du 18ème siècle, le sultan Moulay Ismaïl avait en effet décidé de faire disparaître toutes traces de la magnificence de cette dynastie en demandant la destruction de tous les vestiges restant.